Russie - Oural

Trans - Ouralien - Un voyage Nature Culture le long de la voie ferrée de l'extrême Nord russe

Péninsule de Yamal - Ob - Oural sub polaire - Vologda - Moscou

A bord du célèbre trans-sibérien on perçoit comment l'Europe devient l'Asie. L'expérience du trans-ouralien est très différente, elle permet de quitter la forêt pour la Toundra. L'oeil ne s'attarde plus sur les détails mais sur l'essentiel, le vide, l'espace infini. Entre Taïga et Toundra, entre Russie et espaces glacés, entre Russes sédentaires et peuples nomades du Grand Nord, entre Chamanes et Vieux Croyants entre plaines et montagnes, le Trans-ouralien ne laissera personne indemne


Voyage exploratoire en train et randonnées - du 17/08 au 01/09 2018

Difficulté : moyen

Nuits : hotels, guest-house, refuges,train-couchettes et bivouac sous tente traditionnelle nénètse

Prix : à partir de 3350€


Train trans-ouralien

Culture Russe

Montagnes de l'Oural


Les points forts de ce voyage


    •    > Un double encadrement : Guide de montagne français et guide interprète russe
    •    > Les mondes étranges de l'Oural
    •    > Salekhard, ville champignon Gazprom
    •    > la toundra de Yamalie
    •    > La rencontre avec un groupe Nénètses
    •    > L'Ob, fleuve géant
    •    > Traverser cette partie de la Russie à bord du Trans-ouralien
    •    > Le western moderne et improbable des petites villes industrielle
    •    > La rencontre avec les Komis
    •    > Le Parc National de l'Oural occidental
    •    > Comprendre les Vieux Croyants
    •    > Vologda et les séculaires monastères russe


Lieu géographique : Entre Asie et Europe
Espace naturel : toundra, taïga et montagnes
Altitude maximale de la randonnée : 1200 m
Déplacements : en train, à pieds, en camion 6x6, en aéroglisseur, en Trekkol ...
Double encadrement : une guide interprète russe francophone pratiquant la montagne, un accompagnateur en montagne français spécialisé sur la Russie


La thématique en quelques mots :

Ce voyage original mêle patrimoine et nature dans des zones de très faible fréquentation touristique (voire inexistante). L'Oural est un monde à part, le voyage en train un rythme lent comme celui d'un bateau, les endroits vsités très différents et très forts
Une exclusivité RandoPays – cherchez bien!

 

ITINERAIRE


Jour 1: Vol France > Moscou > Salekhard
Transit à Moscou et vol de nuit pour la péninsule de Yamal.


Jour 2 : Salekhard
Arrivée tôt le matin. Au-delà de l’Oural et de l’Ob, Salekhard est une ville étrange. Si elle existe depuis plusieurs siècles, elle ne s’est développée que très récemment pour l’exploitation du pétrole et surtout du gaz. C’est une ville « Gazprom », à l’architecture imposante et colorée qui contraste dans la Toundra infinie.
Installation en hôtel. Visite de la ville, en particulier du musée consacré à la culture des Nénetses et de la Yamalie. Le musée est réputé pour sa collection de mammouths extraits du sol gelé.
Nuit en hôtel


Jour 3: Salekhard > Toundra de Yamalie
Départ plein Nord en véhicule 6X6 « Trekol » . Cette traversée de la toundra de Yamal est une plongée dans un univers enivrant et sans limite. La végétation arctique rase, l’absence de reliefs et de points de repères est déstabilisante. Comment un peuple fait-il pour vivre ici?
Le véhicule atypique doté d'énormes pneus souples se déplace lentement mais franchit tous les obstacles. Nous pourrons par moment marcher au rythme du véhicule, selon le terrain. 5 à 6 heures de trajet. Lacs, tourbières et horizons fuyants sont notre journée, et le quotidien des Nénètses. Nous avons rendez-vous avec un groupe de nomades et nous les retrouvons dans leur campement du jour.  Accueil, repas et nuit dans le « tchoum », la tente traditionnelle.
Nuit sous tente nénètse


Jour 4 : Yamalie - Nomadisation avec les Nénètses
Nous suivons la journée des nomades : aujourd’hui le camp se déplace, ce qui est très fréquent, la toundra n’est pas un milieu où l’éleveur s’éternise. Nous assitons donc au démontage spectaculaire du camp et à la mise en route du groupe nomade grâce à des luges attelées aux rennes les plus costauds. Il ne s’agit pas d’un spectacle folklorique, mais du quotidien des bergers arctiques. Les nomades ne sont aucunement habitués à avoir des spectateurs. Luges et rennes se déplacent aussi bien sur la végétation en été que sur la neige en hiver. Le camp se déplace, et nous avec. Installation du camp suivant. Repas et nuit sous le tchoum
Nuit sous tente nénètse


Jour 5 : Yamalie - Vie de camp Nénètse et randonnée dans la toundra
Le camp est installé et nous en suivons le quotidien. Randonnée dans la toundra. Repas et nuit sous le tchoum
Nuit sous tente


Jour 6 : Yamalie > Salekhard
Le matin nous quittons le camp nomade à l’aide de notre 6X6 Bourlak. Trajet retour dans la toundra ponctuée de moment de marche. 5 à 6 heures de trajet. Installation en hôtel à Salekhard.
Nuit en hôtel


Jour 7 : Ob > Labytnangui > Inta
Aéroglisseur, train et camion 6X6 pour cette journée à travers un milieu naturel sauvage. Nous traversons l’un des plus larges fleuve du monde, l’Ob. Pour franchir le géant nous utilisons un aéroglisseur. Sur l’autre rive se trouve la petite ville de Labytnangui, desservie par la ligne de train trans-ouralienne. Nous partons à bord du train. Rapidement nous arrivons dans les montagnes de l’Oural. La ligne serpente en vallée entre des reliefs érodés, dans une claire forêt de bouleaux et de mélèzes. Des villages désertés et des tourbières ponctuent le paysage, déjà entré dans l’automne. Arrivée à Inta vers 16h. Cette ville de 60 000 habitants s'est construite sur charbon et la voie ferrée, comme dans une western moderne. Nous quittons le train pour un camion 6X6 qui nous emmène dans les montagnes de ce versant occidental de l’Oural. Transfert pour Otlinaïa, 110 km. Installation en refuge, composé de maisons en bois au bord de la rivière Kozhym. Chambre de 3 à 6.
Nuit en refuge


Jour 8 : Randonnée dans l’Oural sub-polaire
Nous sommes dans le Parc National de Iouguyd-Va où sont situés les plus hauts sommets de l’Oural, dont le Narodnaïa qui culmine à 1895 m. Les cols varient de 900 à 1200m. Cette première randonnée se fait le long de la rivière Balbanyu et du lac Balbanty. Nous prenons de l’altitude sur les pentes du Barkov pour trouver une vue large sur la vallée et les sommets environnants.
Nuit en refuge


Jour 9 :  Randonnée dans l’Oural sub-polaire
Seconde journée de randonnée dans les massifs puissament érodés. En fonction de la météo, nous nous élevons en altitude où suivons une vallée.
Nuit en refuge


Jour 10 : Randonnée dans l’Oural sub-polaire > transfert pour Inta > Trans-ouralien
Troisième et dernière journée de randonnée. Transfert retour en camion 6X6. Arrivée à Inta en fin de journée. Repas en ville et départ du train peu avant minuit.
Nuit en train


Jour 11 : Iraelle > Siziabsk > Pays Komi
Arrivée du train en gare de Iraelle à 7h du matin. Deux heures de transfert routier pour le village de Siziask dans les forêts vierges des Komi. Les Komis forment un peuple plus proche des russes, tandis que les Nénetses vivent plus au Nord avec leurs rennes et viennent surtout dans ces villages en hiver. Nous visitons le musée ethnographique de Ijma, crée par la région autonome. Ijma possède une histoire très originale, entre autre celle de son aérodrome abandonné qui est entré dans l’Histoire en 2010. Puis à Siziabsk, chez notre hôte Zinaïda, un petit musée familial nous livre également de nombreux secrets.
Nuit en guest-house


Jour 12: Bateau sur la rivière Ijma
Sur les petits bateaux à moteurs du village, nous naviguons sur la rivière Ijma. Découverte de la vie de la rivière et de ses habitants. Parcours d’environ 45 km. Puis nous avons l’opportunité de partir randonner dans la Taïga et de visiter un site de « pierres rondes ».
Nuit en guest-house


Jour 13 :  Trans-ouralien Iraelle > Vologda
Transfert pour la gare puis journée de train à travers la Taïga.
Nuit en train


Jour 14 : Vologda
Arrivée dans la ville de Vologda. Installation en hôtel. Visite du centre de la ville dont le Kremlin fût construit par Ivan le Terrible en 1565. Vologda est réputée également pour son musée de la manufacture de dentelle. Si le temps le permet, nous visitons également le monastère de Spasso-Priloutski fondé en 1371.
Nuit en hôtel


Jour 15 : Monastère de St Cyrille et Monastère de Ferapontovo
Transfert pour Ferapontovo, à 110 km de Vologda. Son monastère fondé en 1398 renferme de célèbres icônes. Kirilov est à 20 km de là. Son monastère construit entre les 15ème et 17ème siècles est le lus grand de Russie : il s’étend sur 12 hectares. Transfert pour la gare et train pour Moscou.
Nuit en train


Jour 16 : Moscou
Arrivée en gare de Moscou le matin. Visite de la ville. Puis transfert pour l’aéroport ou installation en hôtel pour celles-ceux qui souhaitent prolonger leur séjour.

Cet itinéraire est donné à titre indicatif, il est fonction de la saison, de la météorologie, de l’état des lacs, etc.
Avant le départ du séjour, et sur place, dans l’intérêt du groupe ou de la découverte, des variantes d'itinéraires ou modifications peuvent être apportées par le guide. L’itinéraire pourra à tout moment être modifié ou interrompu pour des raisons de sécurité, à l’initiative du guide. Votre équipe y est préparée.

NIVEAU / DIFFICULTE
Facile pour les efforts physiques prévus pour les randonnées ; mais les conditions météorologiques peuvent rendre les randonnées inconfortables. La présence de deux guides permet de pouvoir adapter les randonnées et/ou de faire deux groupes de marche.







Lieu géographique : Entre Asie et Europe
Espace naturel : toundra, taïga et montagnes
Altitude maximale de la randonnée : 1200 m
Déplacements : en train, à pieds, en camion 6x6, en aéroglisseur, en Trekkol ...
Double encadrement : une guide interprète russe francophone pratiquant la montagne, un accompagnateur en montagne français spécialisé sur la Russie


La thématique en quelques mots : ce voyage original mêle patrimoine et nature dans des zones de très faible fréquentation touristique (voire inexistante). L'Oural est un monde à part, le voyage en train un rythme lent comme celui d'un bateau, les endroits vsités très différents et très forts
Une exclusivité RandoPays – cherchez bien!


Salekhard est aujourd'hui une ville de 50 000 habitants située sur la rive droite de l'Ob, et à près de 2000 km au nord est de Moscou. La Yamalie étant le principal centre d'extraction de gaz en Russie, cette ville est stratégique. Novatech, la seconde entreprise gazière après Gazprom y a son siège. Cette ville est comme une plate-forme off shore posée sur la Yamalie, terre gelée et partie des Nénètes.La ville a été reliée au reste du monde grâce à la liaison ferroviaire ouverte en 1950. Mais depuis 1990 il faut traverser l'Ob (sans pont) pour rejoindre la voie ferrée, à Labyntnangy. La ville est située sur le cercle polaire arctique, et la température record enregistrée en 1978 est de -53°C


Yamalie. En langue nénètse, Yamal signifie «  extrémité du monde  ». Cette longie péninsule de 120 000 km2 est une excrossance arctique de la Sibérie, un milieu extrême s'il en est. Quelques milliers de nénètses y vivent de 500 000 rennes domestiques. Sous cette terre ausère et couverte d'une rase Taïga reposent les plus importantes réserves de gaz de Russie, dont une partie est acheminée jusqu'en Europe via le gazoduc «  Yamal-Europe  ». A part cette exploitation indistrielle très localisée, l'essentiel de la Yamalie est sauvage et déserte.


Nénètses. Les habitants autochtones sont l'un des multiples peuples qui composent la Russie, mais dans un mode de vie bien éloigné des moscovites  !  Peuple samoyède, ils font partie de cette civilisation du renne qui vit lelong du cercle polaire arctique. Ils complètent leur activité d'élevage par la pêche. Peuple nomade par nécessité, le campement composé de tentes (Tchoum) reste rarement plus d'une semaine au même endroit. Ils sont environ 40 000 en 2018.


Ob ce fleuve géant a un bassin versant de 3 000 000 de km2, soit près de 6 fois la France. L'eau qui attends la mer de Kara via le golfe de l'Ob vient tant de Mongolie, que du Kazkhstan et de Chine que de Russie soit un parcours de 5450 km depuis sa source dans l'Altaï. Sur son cours se sont développés de grandes villes sibériennes dont Novossibirsk, Iekaterinburg et Omsk. En amont de Slakhard le lit de l'Ob est large de 19 km et profond de 40m.


République des Komis. Les Komis forment un peuple finno-ougrien que l'on rencontre en péninsule de Kola, dans la région de Perm et lelong du cours de l'Ob inférieur. Chasseurs, pêcheurs, ils sont également éleveurs de rennes. Inta, ville minière de la République des Komis a une population de 30 000 habitants.
Parc National Yugid Va Il était le plus grand de tous les parcs nationnaus russes jusqu'en 2013, avec 19 000 km2. Crée en 1994 pour protéger la Taïga du nord de l'Oural, cette immense zone suavage est couvert pour moitié de taïga, pour moitié de toundra. Visité par seulement 4 000 personnes par an, ce n'est pas un parc récréatif, mais bien une zone naturelle protégée … et très belle. Peu accessible, loin de tout, elle abrite la grande et la petite faune arctique, du glouton au renne, de l'écureuil volant à l'élan.

Vologda n'est située qu'à 400 km de Moscou. C'est une ville de 300 000 habitants fondée il y a 900 ans et fortifiée par Yvan le Terrible. Dotée d'un kremlin, d'une cathédrale et arrosée par la rivière Vologda, elle est une étape entre Moscou et l'accès à l'Océan glacial arctique via Archanglesk. L'architecture religieuse y est riche et abondante.