Immersion en itinérance chez les pasteurs nomades mongols

Randonnée itinérante - 14 jours

Prix tout compris : 3150€ (1)

Niveau : randonneur

Participants : 4 à 8 personnes

4-5 participants : supplément + 450€ (1)

Dates : août 2018

Jours de marche : 7 

Portage : chars à yacks + chevaux 

Hôtel : 2 nuits / Chez l’habitant : 3 / Bivouacs : sous  yourte itinérante 

Encadrement : Accompagnateur en Montagne D.E.

 


(1) Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Télécharger
BULLETIN D'ISNCRIPTION (PDF)
TÉLÉCHARGEZ LE BULLETIN D'INSCRIPTION
Bulletin d'inscription complet.pdf
Document Adobe Acrobat 885.8 KB

Déplacement du camp de yourtes grâce aux chars tirés par des yacks.
Déplacement du camp de yourtes grâce aux chars tirés par des yacks.

LE SÉJOUR EN BREF

Lieu géographique : Mongolie centrale

Espace naturel : moyenne, steppes boisée, vallées, rivières

Altitude maximale de la randonnée : 2000 m

 

Privatisez ce séjour pour le partager avec vos amis ou avec vos enfants (8-12 ans). En cas de fatigue, ils pourront prendre place sur les chars tirés par les yacks.

Oulan Bator, Tsetserleg camp de Ganzorig
carte de situation du séjour

La thématique en quelques mots :

ce séjour est une immersion active dans la civilisation des pasteurs nomades de Mongolie.

Vous ne portez que vos affaires de la journée. Le reste, vos affaires de camp, la cuisine, la nourriture, etc, sont acheminés sur des chars tractés par des yacks.

Vous dormez confortablement sous la yourte qui est montée et démontée à chaque étape. La découverte de ce « jardin » qu’est la région centrale de Tsetserleg n’en est que plus confortable.

A chaque instant, vous vivez à l’heure des pasteurs nomades avec lesquels vous pouvez partager certaines tâches quotidiennes simples. Ils vous font découvrir la richesse de leur cuisine.

Les randonnées guidées par un professionnel français spécialiste de la Mongolie vous conduisent dans de très beaux sites ou sur les camps d’autres nomades pour de belles rencontres ou encore sur des coins de pêche secrets.

Un interprète permet un riche échange avec nos hôtes.

 

 

Montage de la yourte
Montage de la yourte
Le camp de Ganzorig, point de départ de la randonnée
Le camp de Ganzorig, point de départ de la randonnée


Jour par jour

Jour 1 – Paris > Oulan Bator

Départ de France dans la journée, et arrivée dans la capitale mongole le lendemain matin.

Oulan Bator, est construite sur les berges de la rivière Tuul, anciennement Urga, en l’honneur du fils d’un grand seigneur mongol.

Le nom de Oulan Bator (Ulaan Baatar) fut donné à la capitale lors de la proclamation de la république populaire de Mongolie, ce nom signifie « héros rouge ».

La ville est divisée en plusieurs quartiers, qui présentent de grandes diversités ; on peut aussi y voir des yourtes en plein centre ville. Décalage horaire : Paris + 7 h

 

Jour 2 – visites guidées de la ville

Arrivée du vol, transfert à l’hôtel, visites de musées, lieux historiques, marché populaire, etc. Nuit à l’hôtel.

 

Jour 3 –  Voyage en bus vers Tsetserleg et installation au camp des pasteurs nomades

Début de l’immersion. Prenez place à bord du bus de ligne Oulan Bator – Tsetserleg. Rideaux de dentèle colorée aux fenêtres, musique mongole à la radio, il est principalement emprunté par les pasteurs nomades de l’Ouest lorsqu’ils se rendent à la capitale. La steppe défile sous vos yeux, changements d’éclairage, changements de panoramas. A chaque arrêt descendent et montent des mongols de la région. Déjeuner mongol dans un bistrot routier et poursuite du voyage pour une arrivée à Tsetserleg dans l’après-midi. Nos hôtes nous accueillent à l’arrêt de bus. La piste s’estompe, passages de rivières, divagations, ils nous conduisent en voiture dans leur camp d’été à travers la steppe. Reste-t-il assez de place sur la carte numérique, assez de batterie dans l’appareil ? Eblouissant !

Le silence de la steppe remplit nos oreilles. Seuls les yacks font entendre leur voix rauque. Première nuit sous la « ger », prononcez « GUERR ». Yourte est un mot russe issu du turc. Le feu crépite dans le poêle à bois, bientôt la voie lactée immense veillera sur le camp.

 

Jour 4 – Journée de découverte de la vie nomade

S’il s’enorgueillit d’être libre, le pasteur nomade n’en est pas moins occupé tant que le soleil brille.

7H : Ganzo est déjà parti à moto à travers la steppe pour rassembler les yacks. Jagaa a allumé le poêle. A présent, elle attend les femelles yacks sur l’aire de traite où les petits ont passé la nuit.

9H Après la collecte de ce lait 5 fois plus gras que le lait de nos vaches, elle prépare des fromages, du yaourt, peut-être une boisson alcoolisée.

Au visiteur, le pasteur nomade confie des tâches simples : puiser de l’eau à la rivière, rapporter du bois, nettoyer l’aire de traite des bouses des bovins. Si cela ne vous intéresse pas, pas de souci. Naaraa, Tamiraa ou Misheel, les petites filles feront cela à merveille.

11H L’excellente cuisinière installe table et ustensiles de cuisine dehors. Elle profite du soleil pour découper la viande d’un mouton de son troupeau. En petits morceaux, elle ira garnir d’inoubliables raviolis, frite aux petits oignons, elle se mariera avec les pâtes qu’elle prépare elle-même avec de la farine et de l’eau.

Dans l’après-midi, Joohnoo, le fils, apportera des soins vétérinaires aux animaux de son père ou à ceux d’un des voisins. C’est son métier. Il est aussi guide de randonnée et préparera ses magnifiques chevaux de monte. Il en possède… Non, c’est indécent. Un mongol ne mentionne pas le nombre de ses animaux, son capital.

Les chars à tirer, les yacks, les tentes, la yourte nomade, la nourriture pour le séjour… tout sera préparé avec attention et professionnalisme.

La soirée se passe autour du poêle. Les trophées de courses de chevaux gagnés par Joohnoo et Ganzo impressionnent derrière nous. C’est demain que la vie itinérante commence.

 

 

Jours 5 à 11 – exploration à pied

Votre guide français vous fait découvrir la steppe boisée. Collines, rivières et montagnes. L’interprète mongol nous apporte sa connaissance précieuse de la civilisation millénaire des steppes. Pendant ce temps, les pasteurs nomades acheminent le convoi de yacks vers le camp où nous passerons la nuit. A certains moments, nous progressons avec eux, parfois nos routes se séparent pour se rejoindre au moment du déjeuner et du dîner.

Nous sommes invités à monter la yourte commune, rassembler le bois utile au feu de camp.Ce soir, il illuminera la nuit profonde de la steppe et cuira nos repas. Nos amis mongols n’utilisent pas de carburant fossile. Ils cuisinent au bois.

En journée, les découvertes sont nombreuses. Au loin, un troupeau de « pattes courtes » (les moutons et les chèvres), les méandres d’une rivière qui réveille nos instincts de pêcheur de truite, le vol d’un vautour ou d’un gypaète barbu venus nettoyer après le passage d’un loup. Des fleurs multicolores constellent la prairie. Marcher dans la steppe en les piétinant est un crève-cœur. Comme les étoiles dans la nuit, les edelweiss couvrent le sol. Tellement nombreux que les mongols les ignorent. Ils les utilisent comme étoupe pour allumer le feu.

Au détour d’une vallée, des pasteurs nomades s’activent à leur camp d’été. Ils nous font signe de venir leur rendre visite. Sous la yourte, nous sommes accueillis par le partage rituel de fromages et sucreries, une boisson à base de lait. Les visiteurs sont si peu nombreux... Leur hospitalité dans un tel dénuement matériel est émouvante.

Puis c’est un col qu’il faut passer. Un Oovoo (amoncellement servant de monument religieux dans la nature) veille sur bêtes et gens. Nous en faisons 3 fois le tour en prenant soin d’y jeter délicatement un petit caillou à chaque passage. Nous voilà protégés par les divinités locales.

Et partout la forêt, les prairies rases, l’air pur, le ciel, immense.

Notre exploration se poursuit de la sorte les jours suivants.

 

Jour 11 – Dernière journée de randonnée

Cette après-midi, nous rentrons au camp de Ganzo. La famille prépare le Khorkhog, le plat le plus traditionnel et le plus prisé des mongols. Ne dévoilons pas ici le détail du mode de cuisson. Disons juste qu’il est pluri-millénaire et apporte une saveur incroyable aux mets qui composent le repas. Surprise et émerveillement des papilles.

Il est temps de photographier une dernière fois le camp, profiter du coucher de soleil sur les collines, de veiller pour guetter les étoiles filantes. L'air est d'une pureté magique.

 

Jours 12 – Voyage retour et visite de  Kharkhorim

Retour en véhicule privé vers la capitale. 

La visite de Kharkhorim, l’ancienne capitale de l’empire mongol, est au programme.

Nuits sous la yourte, chez un autre pasteur nomade.

 

Jour 13 – Transfert vers Oulan Bator

La journée se poursuit vers la capitale. Des haltes sont organisées pour découvrir des sites surprenants, tels que le Petit Gobi où l’on croise des chameaux.

Nuit à l’hôtel

 

Jour 14 – Vol international retour

Transfert à l’aéroport et vol retour vers Paris.

 

Cet itinéraire est donné à titre indicatif, il est fonction de la saison, de la météorologie, de l’état des rivières et du pâturage etc.

Avant le départ du séjour, et sur place, dans l’intérêt du groupe ou de la découverte, des variantes d'itinéraires ou modifications peuvent être apportées par le guide. L’itinéraire pourra à tout moment être modifié ou interrompu pour des raisons de sécurité, à l’initiative du guide. Votre équipe y est préparée.

NIVEAU / DIFFICULTÉ

Randonneur : ce séjour s’adresse à des pratiquant·e·s de la randonnée capables de couvrir à pied des étapes de 10 à 15km.

Fatigu·é·e, envie vous laisser transporter... ? Pas de stress, installez-vous quelques heures sur un char tiré par un yack. Il vous conduira à son rythme nonchalant directement au camp où nous passerons la nuit tous ensemble.

Les dénivelés quotidiens sont de l’ordre de 400-500m. Pour être intéressante, la progression peut se faire hors sentier sur des terrains variés de prairie et moyenne montagne. Toutefois aucune difficulté technique n’est à noter.

Ce séjour se veut une initiation à la vie des pasteurs nomades. Pour en profiter pleinement, il faut pouvoir apprécier la vie saine et rustique de l’explorateur en immersion pendant 7 jours au coeur de la nature mongole, dans un autre civilisation. Cela suppose de

  • partager l’espace de nuit avec les autres participant·e·s
  • utiliser les moyens sanitaires à disposition : wc de campagne, toilette et lessive avec l’eau de la rivière
  • consommer la nourriture traditionnelle mongole à base d’aliments d’origine animale et de féculents
  • respecter les us et coutumes de nos hôtes, généralement boudhistes et/ou animistes, dont la vie possède des rituels très présents dans ce qu'elle a de plus ordinaire

POINTS FORTS

  • Une immersion chez des pasteurs nomades réellement en activité dans l’élevage et avec une longue expérience de la prise en charge de voyageurs
  • Utilisation d’un bus de ligne régulière emprunté par les pasteurs nomades pour se rendre à Tsertserleg
  • Un véritable « Tout Compris » où tous les repas, visites, transferts… sont pris en charge
  • Isolement, beauté, immensité, diversité de paysages et biotopes de la zone centrale, faune, flore de la steppe boisée
  • Rencontre avec les populations locales
  • Un interprète mongol permet les échanges entre les participants
Randonneur sur une colline dans la steppe boisée
Découverte de points de vue splendides avec votre Accompagnateur

Le prix comprend

  • Les vols France <> Ulan Bator
  • La pension complète en hôtel et chez l’habitant
  • Les transports, les transferts décrits dans le programme et l’acheminement des bagages
  • Les visites guidées (monastères, musées) 
  • Un interprète et guide locaux 
  • Les services de l’Accompagnateur Montagne diplômé d’Etat, spécialiste de la Mongolie

Le prix ne comprend pas

  • Les frais de visa (60 € + frais)
  • Les boissons
  • Vos frais personnels
  • Les pourboires
  • La pharmacie personnelle (Cf. paragraphe « Liste de matériel individuel et collectif)
  • L’assurance annulation et/ou rapatriement (voir nos conditions de vente)
  • Les frais supplémentaires entraînés par une éventuelle modification ou prolongement du séjour, indépendant de notre volonté (en dehors du programme prévu, hôtellerie, repas et transferts supplémentaires, etc.)